Stage académique d’étudiants de l'Ecole Nationale Supérieure Polytechnique de Yaoundé (ENSPY) au CURES au cours de l’année 2017(3)

Du 13 février au 13 juillet 2017, l’étudiant Dominique Nkoa Nkoa de l’ENSP de Yaoundé a effectué un stage académique au CURES pour une période de cinq mois. Dominique a axé ses travaux sur la « Conception d’un incinérateur pour hôpitaux ».

 

Les ménages génèrent de plus en plus de déchets, les hôpitaux et les centres de santé ne font pas exception. Les déchets médicaux peuvent être infectieux, contenir des substances chimiques toxiques et présenter un risque de contamination tant pour la population que pour l’environnement. Pour que les patients puissent recevoir les soins médicaux dont ils ont besoin et se rétablir dans un environnement sain, il est indispensable d’éliminer les déchets en toute sécurité et avec des dispositifs sanitaires adéquats. Les résultats des enquêtes menées  par Dominique Nkoa Nkoa dans un échantillon d’hôpitaux ont permis de conclure sur l’utilisation généralisée de techniques archaïques de traitement des déchets médicaux dans les hôpitaux.

 

Afin de résoudre ce problème plus qu’inquiétant, Dominique  a proposé un système de traitement par voie de combustion de ces déchets médicaux construit à partir des matériaux locaux notamment des briques réfractaires, muni d’un système de régulation de la température permettant d’atteindre une température de 1200°C.

Un dimensionnement du bruleur permettant d’obtenir une combustion complète et totale avec une maitrise de la consommation énergétique a été effectué et l’ensemble du système a été simulé sur le logiciel MATLAB/Simulink® pour un scenario de déchet d’une quantité de 30kg.

Comme résultat obtenu, l’incinérateur proposé garantit ainsi une combustion complète et totale avec un taux d’effluents nocifs réduit, d’une capacité d’incinération de 30kg/h, seules les trente-cinq premières minutes en moyenne sont nécessaires à la destruction de tous les déchets et les vingt-cinq autres nécessaires pour le refroidissement du système. Notons également que pour une quantité de déchet de 30kg, notre système consomme environ 7L de fuel ce qui est proche des 6L consommés par les incinérateurs importés ayant une même capacité. Par ailleurs, une configuration à double parois de la structure mécanique du bâti garantie une pollution sonore réduite et une gravité des brûlures réduite en cas de contact de la paroi extérieure par l’opérateur. Enfin, cet incinérateur se démarque des technologies importées avec un coût compétitif de 3.200.000 FCFA (trois millions deux cents mille FCFA), sans frais d’importation et de dédouanement. Autre avantage de ce système est le coût réduit de la maintenance grâce à la présence de la compétence locale et donc une continuité de service garanti. Ces atouts le placent à une position unique pour les incinérateurs de même capacité.

Les perspectives d’aboutissement de ce travail comportent la réalisation des schémas électriques du système et de l’installation, de la numérisation des correcteurs et enfin de la carte de commande du bruleur afin de mettre sur pied un prototype fonctionnel.

 

 

Copyright © 2013 – Tous droits réservés | Page d'accueil | Admin | Contact